L’histoire au cinéma

Une publication intéressante (nécessaire ?) du Crdp.

Le n° 932 de mars 2007 des « Textes et documents pour la classe » est consacré à l’histoire au cinéma.

Au sommaire de ce numéro :

– 2 articles de fond sur « le cinéma, apport fondamental à la connaissance et à l’écriture de l’histoire » et « les fictions patrimoniales participent à l’élaboration d’une mémoire collective » ;

– des analyses de films : « mémoire de nos pères » et « Lettres d’iwo Jima » ; « Marie-Antoinette ; « Ben-Hur » ;

– des interviews

– la présentation du, déjà célèbre, blog consacré au cinéma pour l’école : zérodeconduite

– des séquences pédagogiques sur « La Belle Equipe », « La Marseillaise » et le Front Populaire au cinéma (cycle 3)
—-
J’ai plus particulièrement lu l’article de Christophe Rabu qui propose une synthèse simple mais complète pour mettre en oeuvre en classe des analyses filmique.

Enfin un trés intéressant travail de Vincent Jost sur un dessin animé mettant en scène Felix le chat et permettant de travailler (en première) sur science et religion.

http://www.cndp.fr/revuetdc/som932.asp

À propos de l'auteur

Jean-Pierre Meyniac

J'enseigne au lycée Marie Curie d'Echirolles, près de Grenoble. Passionné de cinéma, j'anime ce site depuis sa création.

L’Histoire au cinéma

Le numéro 932 de « Textes et Documents pour la Classe » (TDC), de mars 2007 est consacré à la thématique « L’Histoire au cinéma ». En voici le sommaire :

TDC932
TDC932

– La caméra explore le temps: entre refiguration et réécriture critique de l’événement, le cinéma constitue un apport fondamental à la connaissance et à l’écriture de l’Histoire.

– La fonction mémorielle du film d’époque : les fictions patrimoniales, tout en témoignant de l’engouement pour le passé du cinéma français contemporain, participent à l’élaboration d’une mémoire collective.

– Des héros américains face à l’armée des ombres japonaise
Clint Eastwood filme deux versions de la bataille d’Iwo Jima – vue du côté américain et du côté japonais – et déconstruit l’histoire visuelle de la Seconde Guerre mondiale.

– Le film Marie-Antoinette, entre l’Histoire et l’intime

– Interview : « Au cinéma, c’est toujours le spectaculaire qui l’emporte », entre reconstitution et réinterprétation, le costumier et le décorateur confrontent leurs univers et créent des synergies pour donner à voir une époque.

– Enseigner l’Histoire par le cinéma : entre archives et fiction, cinéma et Histoire tissent des liens étroits qu’il est possible d’exploiter en classe, à condition d’aider les élèves à les décrypter.

– Un péplum nommé Ben-Hur : ce « récit des temps évangéliques » mis en image par la démesure hollywoodienne prétendit à sa sortie au statut de « plus grand film de toute l’histoire du cinéma ».

– Ecole : La Belle Équipe, l’avenir d’une illusion ; le Front populaire au cinéma

– Collège et lycée : la Marseillaise, un film dans l’Histoire ; Félix alias Darwin

– Ressource : CINÉDOC, un supplément gratuit de TDC.

À propos de l'auteur

Jean-Pierre Meyniac

J'enseigne au lycée Marie Curie d'Echirolles, près de Grenoble. Passionné de cinéma, j'anime ce site depuis sa création.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.