Les oubliés
Vous êtes ici : 3- DES FICTIONS A EXPLOITER EN CLASSE 4- Contemporaine

Dans les salles le 1er mars 2017

Les oubliés

De Martin Zandvliet. Avec Roland Møller, Mikkel Boe Folsgaard, Joel Basman.

Bruno Modica
vendredi 10 février 2017

PROJECTIONS PRESSE - Contact Clionautes

L’Histoire du film : 1945. Danemark. Fin de la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs soldats allemands, à peine sortis de l’adolescence, sont faits prisonniers par l’armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d’être terminée. Inspiré de faits réels, LES OUBLIÉS raconte cet épisode tragique de l’Histoire.
AU CINÉMA le 1er mars 2017 DOSSIER PÉDAGOGIQUE

EUROPE ANNÉE ZÉRO

Le littoral danois, territoire du vide

L’espace dans lequel se situe le film est une métonymie de l’état de l’Europe en 1945.
Le paysage que découvrent les 14 jeunes héros allemands, est marqué par l’absence. Il a été vidé de ses hommes, mobilisés, prisonniers, déplacés, tués. La fermière Karin vit seule avec sa fille dans une région désertée.
Des communautés entières ont été déplacées ou supprimées. Vide, le littoral l’est aussi parce que sous ses allures de site balnéaire, se dissimulent 45 000 mines. La guerre s’y prolonge.
C’est un territoire où des enfants sans père se livrent à des jeux interdits, mortels dès lors que, comme la fillette de Karin, ils s’aventurent sur la plage. C’est aussi un tombeau pour tous ceux, ou presque, qui sont affectés à son déminage.

Des populations obsédées par la faim

Comme le reste du continent, le Danemark a faim. Les circuits économiques sont rompus. Rien n’arrive plus par mer. Les exploitations agricoles privées de bras ne produisent plus et les contacts avec l’extérieur sont conditionnés par l’existence d’une seule piste de terre empruntée par la jeep de Rasmussen. Les ponts, les voies ferrées, les ports ont été détruits et ne fonctionnent plus. Le marché noir, urbain, est loin. La tactique de la terre brûlée a privé les populations d’espaces nourriciers. Contrôlée par les Britanniques, la nourriture est une arme de guerre retournée contre les vaincus. Les prisonniers sont ravitaillés en dernier et chichement : une miche de pain pour 14 jeunes gens, une souple claire. La faim omniprésente provoque des comportements déviants : Ernst tente de subtiliser le pain d’une fillette, 13 des 14 jeunes prisonniers volent des grains à la ferme.
L’action du film de Martin Zandvliet, LES OUBLIÉS, se déroule sur un laps de temps très court de mai à octobre 1945, période de chaos où il faut parer au plus pressé : sécuriser les espaces nécessaires au redémarrage du pays.

Pour tout renseignement n’hésitez pas à contacter : scolaires@parenthesecinema.com

Le dossier pédagogique à télécharger

Par Bruno Modica

Clio-Ciné 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Ciné.

Hébergement Clio-Ciné par